Audi driving experience. journée. de. rêve. automobile

La seule raison qui nous empêche d’acheter une Audi en sortant d’une Audi Driving Experience ? Le porte-feuille. C’est pour cela que cette journée est réservée aux (futurs) clients du constructeur allemand. Un bonheur d’expérience automobile sportive !

Fin mai, rendez-vous (très) matinal sur le circuit de la Ferté Gaucher. Un petit-déj et un premier brief général plus tard (amusez-vous mais prudemment !), c’est parti pour 4 ateliers plus dingues les uns que les autres, au volant d’Audi, elles aussi plus dingues les unes que les autres !

Roulage sur circuit en Audi TTS

1ère session au volant de nouvelles Audi TTS, on enchaine 3 fois 2 tours de circuits avec 3 instructeurs différents. Petit brief pour commencer et l’instructeur nous explique la différence entre un freinage progressif (le freinage de « conduite ») et le freinage dégressif (le freinage de « pilotage ») qui permet de réduire la distance de freinage, équilibrer la voiture et maîtriser la vitesse à l’entrée du virage. Ceci est un rappel, on ne conduit pas sur circuit comme on conduit sur la route et vice-versa.

Après la théorie, place à la pratique ! On comprend les réflexions des puristes des automobiles sportives qui trouvent qu’on ne joue pas assez en Audi, pour eux tout est aseptisé. Mais quel bonheur ! Pouvoir se lâcher sur un circuit avec un co-pilote qui pousse à dépasser ses limites tout en sachant que la TTS a une tenue de route fantastique. A chaque virage on prend un peu plus d’assurance, le système quattro rattrape les petites erreurs de trajectoire grâce à sa transmission intégrale intelligente. On sait alors que ce comportement sur un circuit se traduira par une grande sécurité sur la route. C’est l’objectif de cet atelier, apprécier cette nouvelle Audi TTS, présentée en cours d’année.

Une nouvelle Audi TTS au look plus racé et beaucoup moins arrondi que la version précédente, avec sa face avant effet 3D elle a un véritable look de sportive au un regard plus perçant et une nouvelle signature lumineuse (phares Audi Matrix LED). A l’intérieur des sièges sportifs confortables et enveloppants ajoutent au sentiment de sécurité dans les virages les plus rapides. Le corps est bien maintenu et le plaisir de conduite est décuplé, les 6 tours passent à une allure folle lorsqu’on se retrouve derrière le volant avec 310 chevaux de pur plaisir. On entend les clients s’intéresser à cette nouvelle Audi TTS et on frissonne de jalousie. Un bel atelier pour commencer la journée en beauté, on a presque l’impression qu’on ne peut pas faire mieux… Puis Stéphane Ortelli entre en scène piste.

Baptème en Audi R8 LMS (Le Mans Series) et roulage en Audi A3 #Audi2E

On l’a entendue et presque aperçue sur la piste pendant la première activité de la matinée ! Ayant la douce sensation de maîtriser le pilotage sur circuit, tout s’envole lorsque Stéphane Ortelli déboule à plus de 180 km/h avec sa R8 LMS et son V10 de 540 chevaux de compét’ !

Oh doux bruit. Ce bolide qui passe de 0 à 100 en 4,7 secondes, lui a permis de remporter les Blancpain Endurance Series en 2012. Stéphane Ortelli a également remporté les 24 heures du Mans (avec une autre écurie) en 1998, au côté d’Allan McNish. On s’installe confortablement dans le siège passager de l’Audi R8 LMS et on savoure 2 minutes de sensations fortes ! Se retrouver à côté d’un pilote avec un si beau palmarès est un pur bonheur. Maîtrise, style, plaisir et le temps de te demander si tout va bien.

Elle a beau tourner plusieurs fois sur le circuit, on se retourne à chaque fois qu’elle passe, tant le son qu’elle produit te rappelle les plus belles courses d’endurance, et cela, toute la journée, quel que soit l’atelier et la partie de la Ferté Gaucher sur laquelle on se trouve ! On sent tout de même qu’elle (et lui du coup) prendrait encore plus de plaisir à tourner sur un circuit qui lui laisserait exprimer toute sa puissance. Sur une base d’Audi R8, les équipes ont ajouté un aileron pour mieux appréhender les virages. Pas forcément faite pour rouler vite en ligne droite, Ortelli atteindra tout de même les 190 km/h sur ce circuit de la Ferté Gaucher et 280 à Monza qui présente au moins 1 km de ligne droite.

2ème partie de ce 2ème atelier avec une Audi A3 quattro ayant participé aux dernières Audi endurance experience (Audi 2E). On avait suivi les exploits des copains blogueurs qui se sont qualifiés pour la finale en Laponie, finale remportée dans leur catégorie « Extrateam » (bravo PlanèteGT, AutoCult, ABCmoteur, MyGT et Creapills !!). Cette A3 quattro 1,8 TFSI de 180ch est la version de série, allégée en poids et optimisée en sécurité à l’intérieur pour s’adapter à la réglementation de la FFSA. Côté technique, ce sont les plaquettes de frein et le système de refroidissement qui ont été ajustés pour pallier l’utilisation extrême sur circuit.

C’est reparti pour quelques tours de circuit dans un model plus sportif que les Audi TTS du début de journée, la position assise est plus basse, la direction est plus joueuse, on s’amuse à essayer d’imiter Stéphane mais c’est peine perdu, on n’atteindra pas les 180 km/h en ligne droite ni même les 90km/h dans certains virages ! Un grand plaisir de conduite plus dynamique, on envie les participants des Audi 2E qui se sont amusés avec ses A3 quattro sur 2 journées en 3 sessions de 3h sur les plus grands circuits français (le Mans, le Castellet et Magny-Court). Cette compétition d’endurance est ouverte aux clients myAudi qui s’inscrivent avant d’être tirés au sort pour participer.

Fin de la matinée sur le circuit de la Ferté Gaucher, on a hâte d’enchainer les activités de l’après- midi !

Essais routiers en Audi RS

Début d’après-midi, encore plein de papillons dans le ventre des ateliers du matin, c’est l’heure des essais de la gamme RS avec RS3 Sportback, RS4, RS5 coupé et RS7 Sportback.

Pas tout à fait dans cet ordre, avec Guillaume nous y sommes allés crescendo, RS4, RS5, RS7 pour terminer en beauté avec la toute nouvelle RS3 ! Les parcours étaient un peu courts pour tester complètement les autos mais juste assez pour apprécier la tenue de route, toute la gamme RS est équipée en quattro désormais, les sensations de conduites très agréables malgré le mauvais état de la route et la différence entre chaque modèle. On tente quelques accélérations pour faire rugir les moteurs qui balancent un son qu’on a envie d’écouter tous les jours ! C’est pousse-au-crime et le limiteur de vitesse est le bienvenu sur ce type de véhicule.

Après l’Audi RS7 qui est un monstre sur la route (560 ch pour un V8 4.0 TFSI biturbo) et pourtant incroyablement maniable, confortable à souhait, l’apothéose se produit avec la nouvelle RS3 qui fera l’unanimité. La conduire 10 minutes était déjà kiffant, la frustration est compensée par le fait de savoir qu’un essai plus long est à venir.

Un pur bonheur automobile dont je vous raconterai l’essai complet très prochainement ! Cet essai routier achève de convaincre les clients ou futurs clients présents de l’utilité du quattro et de la sportivité de la gamme RS.

Test d’agilité en Audi TTS

On prévient les instructeurs en arrivant sur la piste balisée, on a passé une super journée pleine de sportivité, on n’appréciera peut-être pas autant un atelier tout en légèreté pour tester notre habilité avec un bolide de 310 ch. Ils sourient, tous. Et on comprend vite pourquoi !

La nouvelle Audi TTS présente 1/3 de surface vitrée et 2/3 de carrosserie, nous avons l’occasion de l’admirer plus longuement lors de ce dernier atelier. Pour commencer nous effectuons chacun un tour côté passager avant de passer derrière le volant. Dingue comme c’est impressionnant lorsque l’on se trouve à côté du conducteur et finalement l’exercice se fait avec beaucoup de plaisir ! Après la séance « d’entrainement » on passe aux choses sérieuses avec un peu de compétition ! Compétition qui n’aura pas duré bien longtemps pour moi, 1 plot, 2 secondes de pénalité, OUT ! Alors on suit les autres et on encourage la team blogueurs qui l’emportera face aux clients !

Et je retente un tour, et j’obtiens un score qui m’aurait emmené loin dans le challenge. Une maniabilité extrême et une accélération fantastique qui nous donnent envie de recommencer sans cesse. Quel atelier et quelle joie de se retrouver au volant de cette petite bombe de TTS, ce bleu Klein, son intérieur en cuir rouge, son canonissime Virtual Cockpit. Une incroyable manière de terminer cette journée de rêve !

Un énorme MERCI aux équipes d’Audi et à l’agence Double 2 pour cette journée magnifique, une superbe organisation et des ateliers plus canons les uns que les autres, des instructeurs très pédagogues, tout était parfait.

2 thoughts on “Audi driving experience. journée. de. rêve. automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>