Coupes de Printemps, visite d’un musée à ciel ouvert

L’Autodrome de Linas-Montlhéry accueille chaque année de nombreux événements d’automobiles anciennes. Fin mars, les Coupes de Printemps 2015 étaient organisées en partenariat avec la maison française Chapal. Une journée plutôt automnale qui n’a pas réussi à éclipser la beauté des voitures de collection antérieures à 1972.

Coupes de Printemps, Montlhery, autodrome linas, la carista, voiture ancienne, chapal

Il s’agissait de la 7ème édition de ces Coupes de Printemps, elles ouvrent la saison des événements automobiles du mythique Autodrome de Linas-Montlhéry, le plus ancien circuit en France. Comme la plupart des chefs d’œuvre du sport automobile, c’est un passionné qui est à l’origine de sa construction, l’industriel Alexandre Lamblin.

Une ambiance bon enfant et chaleureuse malgré la grisaille matinale des Coupes de Printemps. Les « pilotes » du jour se préparent pour les premières sessions de roulage, passent un dernier coup de chiffon sur les carrosseries sublimes de modèles plus beaux les uns que les autres. On se balade au milieu de ces engins et on en oublierait presque le froid et l’humidité de ce jour qui n’a de printemps que le nom. Une fois passé par le tunnel sous le circuit pour accéder au site, on entre dans une autre époque et on se laisse transporter tout au long de la journée, avec cette impression de faire partie d’un cercle de privilégiés, loin du tumulte de la ville.

Les Coupes de Printemps déroulent 3 405 kilomètres dont une partie sur un anneau de vitesse, la sensation est grisante. Qu’on prenne de la vitesse avec une Jaguar F-Type (oui pas très ancien comme modèle mais invité d’honneur sur l’édition 2014) ou en Allard J2 de 1950 pilotée par le très joueur Jean-François Bardinon, le plaisir est intense et on n’a plus jamais envie de rentrer dans les stands.

Organisées en trois plateaux (A, B et C) d’époques différentes, les Coupes de Printemps rendent hommage chaque année à une thèmatique. Après les voitures mythiques du cinéma en 2014, cette année ce sont les Alpine-Renault qui sont à l’honneur avec le plateau D. La plus attendue est celle des pilotes Marie-Claude Beaumont et Lella Lombardi, l’Alpine-Renault A441 C qui a couru aux 24 heures du Mans en 1975, il y a tout juste 40 ans. Chapal fête cette anniversaire en permettant à Paul Belmondo, son ambassadeur, de lui dégourdir les jambes sur le circuit de Montlhéry devant une foule enchantée. Deux autres Alpine-Renault, A 440 et A 441, l’ont suivi de près !

L’Autodrome de Linas-Montlhéry est un voyage dans le temps avec son atmosphère très particulière. Construit pour jumeler en France le circuit britannique de Brooklands, l’américain d’Indianapolis et l’italien de Monza. Il a accueilli de grands courses automobiles dont les 1000 kilomètres de Paris.

5 thoughts on “Coupes de Printemps, visite d’un musée à ciel ouvert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>